Vicente March y Marco

a painter of XIX century

 

       Il naît á Valencia le 27 décembre 1859 et se regroupe artistiquement á L’Ecole des Beaux- Arts de San Carlos de cette ville, avec comme profeseur Gonzalo Salvá et Francisco Domingo Marqués.

 

       En 1876, il conourse pour une place de pensionnaire á Rome avec la toile Débarquement á Valencia de François Ier après la défaite de Pavie. Ayant obtenu la seconde place, et encouragé par son professeur Francisco Domingo, en 1897 il, avec ses propies moyens, s’installe á Rome avec comme compagnon de voyage Constantino Gómez.

 

       Une fois á Rome, il s’installe dans les ateliers du Palais Patrizi, situés au 53-B de la connue Via Margutta, partageant un studio avec un groupe nombreux d’artistes espagnoles, presque tous valenciens, parmi lesquels on remarque Poveda Peyro, Puig Roda, Pedro Serrano, Sanchez Barbudo, Manuel Muñoz Casas et les frerès Benlliure avec lesquels il partagera une longue amitié, tout en continuant de compléter sa formation artistique á l’Académie Chigi.

 

       En Italie, il passe pendant l’été, de longues périodes á Venise, Naples, Asis avec les Benlliure et surtout à Subiaco, ville à l’aspect médieval proche d’Anticoli Corrado, résidence permanente, cette dernière, de son ami Mariano Barbasán.

 

       Influencé par l’ambiance des cercles artistiques espagnoles de Rome, il étudie surtout les thèmes traditionnelles italiens des 17ème et 18ème siècles. Plus tard, il développe une période avec des scènes marrocaines et orientales; qui sera à l’origine d’un voyage réalisé au Maroc et en Egypte.

 

       En 1881, il obtient la médaille d’argent de L’Exposition Régional de Valencia, avec la toile Une visite au studio.

 

       A partir de 1888, il expose régulièrement à Berlin et à Munich obtenant différents prix.

 

       En 1893, avec l’aquarelle La fileuse, il obtient la médaille d’argent à L’Exposition National de Rome.

 

       En 1894, il travaille sur les albums dédiés à Sa Majesté la Reine d’Espagne et à son Altesse Impériale d’Allemagne.

 

       En 1903, peu d’années après s’être marié, il part de Rome et se fixe à une petite ville près de Xátiva où vit son frère Rafael, pharmacien de profession, et la famille de son épouse. Là-bas, il continue son oeuvre jusqu á sa mort le 31 mars 1927. Auparavant, le gouvernement espagnol lui fera honneur en le nommant Chevalier de L’Ordre Royal de Charles III.

 

       Le plus gros de son oeuvre est réparti en Allemagne, Belgique, Bresil, Angleterre, Etats-Unis, Argentine, France et en Suéde, en laissant malheureusement une petite production en Espagne,qui se trouve entre les mains de collectionneurs particuliers ou de la famille du peintre.

 

       Cependant, on a conservé d’excellentes photos de la plupart de son oeuvre, vu que le peintre était un grand amateur de la photographie.

 

        En Mars 1994, la Commune de Subiaco réalise une exposition rétrospective de son oeuvre pictorique, qui contient des photos réalisées par le peintre sur les coutumes et la population de Subiaco de la fin du 19ème siécle, ayant choisi l’aquarelle La Fileuse pour différentes promotions à but touristiques et culturel de la région et en envoyant des reproductions d’oeuvres exposées à différentes personnalités nationales et internationales, parmi lesquels on remarque la Maison Royale Anglaise et l’actrice Gina Lollobrigida, native de cette ville. Voir la vidéo

 

       Parmi son oeuvre on peut distinguer, en plus des titres cités auparavant: Un baptême en Espagne, Les trois âges, Le prestigitateur, Vendeuse de fruits, Au marché, Place du marché de Subiaco, La Ciociara, Lutte de coqs à Alger, Jouer à colin-maillard, Le musicien de village, L’Egyptienne, Leçon de musique, Visite à la maison de l’enfant, L’esclave, Ancien arabe qui lit, Le grand-père, Le prologue, La danseuse arabe, Le laboureur, Oui il viendra, Paysans et Marché des fleurs de Valencia.

© 2015  JLRM. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now